Logo des 24h du temps Horloge - 24h du temps

SAMEDI 19 JUIN 2021

Palais Granvelle et ENSMM - Temis

Besançon

logo Voir le site internet

UN LIEU ATYPIQUE

Basé à Besançon, l’Horloger de Battant existe depuis 2008. Jean-Marc Loiseau, créateur du concept, passe la main à Thomas Karbiche en 2018 dans l’optique de faire perdurer l’activité de la boutique.
Les mêmes prestations y sont proposées depuis la création de l’horloger de Battant : achats de livres, articles publicitaires, montres, pendules et outillages en relation avec le monde de l’horlogerie, ventes de montres, d’horloges et de pendules, réparations diverses sur montres, pendules et horloges, expertise sur montres, pendules et dérivés.

THOMAS KARBICHE, HORLOGER PARSSIONNÉ

MÉTIER
L’Horloger de Battant met à votre disposition son savoir-faire pour restaurer ou rhabiller vos garde-temps acquis par le passé d’une grande valeur sentimentale
Il saura également, lors d’un éventuel achat, vous guider dans ce que vous souhaitez acquérir, et sur l’éventualité d’une augmentation de la valeur de l’objet dans le temps.

PARCOURS
Après l’obtention de son diplome à l’issue de quatre années d’études au Lycée Edgar Faure à Morteau, Thomas intègre la prestigieuse entreprise Audemars Piguet, où il apprend le métier d’angleur pendant 4 ans, puis parfait sa formation d’horloger durant 3 ans.
Fort de ces années d’expérience et du savoir acquis, il débute une nouvelle aventure au sein de l’entreprise La Joux Perret qui l’embauche pour 4 années. Par la suite, il intègre la société Artisia S.A pour 3 ans.

Durant ces 15 années, Thomas aura l’occasion de travailler pour de nombreuses marques dont Audemars Piguet, Ulysse Nardin, Corum, Jaquet Droz, Graham, Graff, Louis Moinet, Romain Jerome, Jacob & CO, Degrisogono, Bulgari.
Passionné à temps plein, il met à profit son temps libre pour sortir de la production et surtout pour rendre service : il répare des pendules ainsi que des montres de tous types et de toutes marques. La restauration lui offre une diversité et un enrichissement personnel, chose qui a toujours été un manque dans sa carrière.
Fin 2017 , il entreprend les démarches pour trouver un local à reprendre sur Besançon, sa ville natale et surtout la capitale horlogère.