Logo des 24h du temps Horloge - 24h du temps

SAMEDI 19 JUIN 2021

Palais Granvelle et ENSMM - Temis

Besançon

femto-min Voir le site internet

UN LABORATOIRE DE RECHERCHE D’ENVERGURE EUROPÉENNE

PRÉSENTATION

UN INSTITUT DE RECHERCHE PUBLIC ASSOCIÉ AU CNRS,

DANS LES DOMAINES DE L’INGÉNIERIE ET DE LA PHYSIQUE APPLIQUÉE.

L’institut FEMTO-ST (Franche-Comté Electronique Mécanique Thermique et Optique –Sciences et Technologies, UMR 6174), est une unité mixte de recherche, placé sous la quadruple tutelle de l’Université de Franche-Comté (UFC), du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), de l’École Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques (ENSMM) et de l’Université de Technologie Belfort-Montbéliard (UTBM).

Il compte aujourd’hui plus de 750 membres, départements scientifiques, services communs

et direction confondus et est divisé en sept départements :
– département d’informatique des systèmes complexes (Besançon, Belfort, Montbéliard)

– Énergie (Belfort)

– mécanique appliquée (Besançon)

– micro nano sciences et systèmes (Besançon, Montbéliard)

– Optique (Besançon)

– Temps fréquence (Besançon)

STRATEGIE DE L’INSTITUT :

DÉVELOPPER UNE RECHERCHE SCIENTIFIQUE D’EXCELLENCE AVEC UN IMPACT SOCIO-ACADÉMIQUE ET SOCIO-ÉCONOMIQUE FONDÉE SUR UNE DYNAMIQUE COLLECTIVE ET RESPONSABLE.

RECHERCHE

La spécificité de FEMTO-ST est d’associer les Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (STIC) avec les Sciences pour l’Ingénieur (SPI). Son champ thématique couvre en effet l’optique, l’acoustique, les micro nanosciences et systèmes, le temps-fréquence, l’automatique, l’informatique, la mécatronique, en même temps que la mécanique et les matériaux, l’énergétique et le génie électrique.

Les actions de recherche de FEMTO-ST peuvent être fondamentales ou appliquées, et produisent régulièrement un impact socio-économique, dans des secteurs comme l’énergie et les transports, la santé, les télécommunications, le spatial, l’instrumentation et la métrologie, l’horlogerie, l’industrie du luxe.

L’institut peut s’appuyer sur des technologies de haut niveau, équipements et plateformes, en particulier la centrale de micro et nanotechnologies MIMENTO (MIcrofabrication pour la MEcanique, les Nanosciences, la Thermique et l’Optique), membre du réseau national CNRS RENATECH.